ENQUETE INSEE DU 2 MAI AU 24 JUIN VOUS SEREZ PEUT ETRE INTERROGES. RESERVEZ LE MEILLEUR ACCUEIL A L'ENQUETRICE MUNIE DE SA CARTE OFFICIELLE QU'ELLE VOUS PRESENTERA OBLIGATOIREMENT.

Current Size: 100%

Version imprimableSend by email
share

Covoiturage

Une vraie politique de transports collectifs et alternatifs

L’ouverture du Pont en 1988 n’a pas été suivie d’une mise en place de moyens de transport en commun adaptés à la nouvelle situation.

L’augmentation, pourtant prévisible de la circulation automobile dans l’île, n’a pas

donné lieu depuis cette date à une remise à plat des besoins en fonction de l’évolution de la population et des besoins.

Les transports collectifs actuels, sous la responsabilité du Conseil Général, sont perfectibles et souvent inadaptés pour les résidents permanents et tout spécialement pour les lycéens, les étudiants et les salariés allant sur le continent ou inversement qui viennent travailler dans l’île. Il en est de même pour accéder aux infrastructures rochelaises telles que la gare, l’hôpital, les administrations …

Il convient donc d’émettre des idées et d’agir rapidement pour rendre le transport en commun pratique, fréquent, peu coûteux et accessible à la fois dans l’île et avec La Rochelle et dissuader les visiteurs, particulièrement ceux d’un jour, en général, de la proche agglomération rochelaise, de franchir le Pont en voiture.

Nous devons limiter les passages en voiture sur le pont et ce, dans les deux sens, afin de contribuer au maintien d’une vie permanente dans un cadre protégé.

En effet, l’Ile de Ré est un site remarquable mais fragile aussi la Communauté de Communes de l’Ile de Ré va initier, à titre expérimental, des pratiques multimodales audacieuses, originales et respectueuses de l’environnement pour se substituer à l’usage de la voiture.

Ces expérimentations sont choisies par un comité de pilotage qui procède à leur montage, amélioration et évaluation. Le comité de pilotage associe le Conseil Général de la Charente-Maritime, le Conseil Régional Poitou-Charentes et la Communauté d’Agglomération de La Rochelle, il est présidé par Patrice RAFFARIN, 1er Vice-président de la Communauté de Communes de l’Ile de Ré.

Une vraie politique de transports collectifs et alternatifs permettra ainsi à tous de se déplacer entre les communes, sur l’Ile de Ré mais aussi vers le continent. Cette politique a un coût et elle pourrait être supportée par le déplafonnement de l’écotaxe.

Les navettes pour les salariés

A l’automne, des navettes seront mises en place entre le Belvédère et Saint Martin de Ré. Ces navettes seront réservées, dans un premier temps, aux salariés de la zone d’emploi de Saint Martin de Ré, elles seront directes et sans arrêt intermédiaire.

Cette expérimentation directement issue des propositions du conseil de développement poursuit plusieurs objectifs :

-Un objectif à la fois social et économique : le foncier disponible étant rare et cher, un nombre croissant de salariés, notamment les nouveaux arrivants ont des difficultés à se loger sur l’Ile et vont habiter sur le continent. Maintenir et développer l’activité économique demande que la venue de salariés sur l’Ile soit facilitée, tant pour les entreprises, que pour les salariés eux-mêmes qui supportent le surcoût des déplacements domicile – travail devenus plus longs et plus onéreux.


-Un objectif environnemental : les déplacements effectués en voiture particulière constituent un risque important de dégradation de l’environnement d’un site très fragile.

Ce projet offrira ainsi un moyen de transport collectif efficace aux salariés de Saint Martin de Ré, diminuant les flux de voitures particulières et initiant une éco-mobilité citoyenne.

Le covoiturage : la solution économique et écologique

Connectez-vous sur notre portail et laissez-vous guider… Des annonces sont postées par les conducteurs qui cherchent un passager ou vice-versa. Vous échangez alors vos coordonnées, les conditions désirées du voyage, les moyens de partage des frais, etc.

Le covoiturage présente plusieurs avantages :

1. économique :

Il permet de partager les frais de carburant ainsi que les frais d’usure du véhicule. Vous pouvez également avoir un partage des frais de péage et des frais de stationnement (parking, horodateur).

2. écologique :

Le covoiturage a pour conséquence de réduire le nombre de véhicules sur les routes puisque moins de personnes prennent leur véhicule seul. Le covoiturage a donc un double effet : le premier effet est sur la pollution de l’air et également un effet sur le nombre de véhicules sur les routes notamment aux heures de pointe.

3. favoriser la convivialité :

Le covoiturage, c'est aussi la possibilité de rencontrer des personnes avec qui on peut bien souvent avoir des points communs. On covoiture avec ses collègues de travail, les amis de ses enfants, des personnes qui vont dans la même ville, dans la même région, ou qui partagent simplement la même envie de ne pas faire un long trajet seul !

Alors essayez !

www.covoiturage-iledere.fr